Andrea et Ralf Budweiser, de Gschwend

Ralph aime Andréa. Andrea aime Ralph. Depuis 1999. Et ils se sont mariés en 2007. Ils ont rapidement décidé de construire une maison à Gschwend, avec une piscine extérieure chauffée. C’est aussi simple que ça, tout à fait normal. Deux personnes adorables que vous prenez immédiatement dans votre cœur. Tous deux sont salariés à plein temps, au bureau et comme menuisiers. Ralf est un « conducteur bouledogue » de naissance – c’est ainsi qu’on appelle les « Schlepperfans » en allemand normal : « fans de tracteurs » dans les régions du sud de l’Allemagne. Ralf est président du club local de tracteurs anciens et membre des pompiers, un véritable sauveteur. Et ce n’est pas la seule raison pour laquelle Andrea aime Ralf.

Comment Ralf et Andrea sont devenus un couple Ils se sont connus en 1999 à la « Badseefest », lors des « Brühzuberrennen », une compétition de pagaie originale dans des tubes en bois, organisée chaque année depuis 1977 par la DLRG (Association allemande de sauvetage) au Badsee à Gschwend, à l’occasion de la « Badseefeschd ». Andrea (née en 1981) était spectatrice et Ralph et ses copains ont gagné une des courses. Ralf (né en 1976) : « J’ai obtenu son numéro de téléphone par un copain pompier, puis à un moment donné, je l’ai appelée pour l’inviter à sortir. Nous avons craqué l’un pour l’autre au marché de Noël de Stuttgart et nous nous sommes embrassés pour la première fois. Depuis, ils forment un couple inséparable.

Ralf et Andrea vivent leur vie à travers vents et marées, dans le vrai sens du terme, car cela signifie qu’ils se soutiennent mutuellement dans toutes les situations, « sans si ni mais ».

Les expériences épileptiques d’Andrea
Andrea est épileptique depuis sa naissance et a toujours eu de nombreuses crises dans sa vie, surtout pendant la nuit. Elle subit encore la plupart des crises nocturnes de manière inconsciente et aimerait savoir si NightWatch peut aider le couple à enregistrer toutes les crises nocturnes et à administrer à temps des médicaments d’urgence, si nécessaire.

Depuis qu’Andrea a commencé un régime cétogène, il y a trois ans, la gravité de ses crises a diminué progressivement. « Avant, je devais me débattre avec mes bras et mes jambes, mais depuis le changement de régime alimentaire, je n’ai plus de crises aussi graves, juste des crampes, et les crises surviennent généralement la nuit vers 1h du matin. » Elle a fait preuve de discipline en suivant les directives diététiques et depuis lors, elle va mieux dans l’ensemble. La chirurgie a été exclue dans son cas, car le risque d’affecter les centres de la parole ou de la motricité dans le cerveau serait trop grand. « Quand j’ai une crise, j’ai parfois une aura avant et je peux la supprimer avec 0,5 mg de Tavor, la ration d’urgence est toujours prête sur la table de chevet ».

Quand Andrea était plus jeune, les médicaments ont entraîné une prise de poids inexpliquée et il a fallu plusieurs changements de médicaments pour qu’elle retrouve un poids normal. « Avant, je pesais 120 kilos, ce n’est que lorsque j’ai changé de médicament que j’ai perdu mes kilos et j’ai également subi un certain nombre de chirurgies esthétiques. » Ralf aide à la cicatrisation des plaies. « Le médecin m’a demandé si je n’avais pas de problème à la vue du sang. » En tant que pompier, pas de problème. Andrea : « Il a dû nettoyer les plaies sur mes fesses pendant 3 mois parce qu’un problème de cicatrisation s’était développé ». Quand Ralf a eu un cancer, elle était là pour lui, et aussi avec diverses autres maladies de Ralf, les deux se serrent les coudes, de sorte qu’à la fin tout ira bien.

J’ai rencontré Ralf et Andrea lors d’un séminaire de l’Association de l’épilepsie du Bade-Wurtemberg. Peu de temps avant cela, elle a subi un EEG approfondi à l’hôpital universitaire de Tübingen et, au cours de cet examen, une inflammation s’est développée dans le cerveau avec un abcès. Andrea a passé la rééducation suivante au lac de Constance. Ralf lui rendait régulièrement visite avec son propre camping-car : « J’avais un emplacement au camping à Constance juste au bord de l’eau, ce qui était agréable. » Et c’est aussi l’un des autres passe-temps du couple : des voyages en caravane, profiter des environs du lac de Constance, faire des tours à vélo et profiter de la nature sans stress.

Le conseil d’Andrea et Ralf pour les patients épileptiques
Faites face à la maladie ouvertement et en toute confiance, n’en faites pas le centre de votre vie, ne laissez pas la maladie vous contrôler.

Andrea a toujours été ouverte avec son épilepsie, y compris envers Ralf, depuis le tout début. Ralf n’avait jamais entendu parler d’épilepsie et il aime son Andrea telle qu’elle est. Lorsqu’elle a eu une crise sévère et prolongée pendant la nuit, il a appelé une ambulance. « L’épilepsie, fait juste partie de la vie de tous les jours, les problèmes ne surviennent que la nuit, quand elle frappe et que je me réveille avec un œil au beurre noir, parfois elle en reçoit un en retour » Ils en rient tous les deux de bon cœur.

Une histoire NightWatch par Birgit-Elisabeth Langen, février 2022